ELEM
  • Date
    2018
  • Genres
  • Format
    CD, Digital, Vinyl
  • Style
    Trip Hop, Experimental

Acheter l’album complet

7.99 € Ajouter au panier

7.99 € Ajouter au panier

11.99 € Ajouter au panier

Chansons de l’album

  1. 1Religion
    Elem - 4:22

    0.99 € Ajouter au panier

    0.99 € Ajouter au panier

  2. 2Die for Oil
    Elem - 5:56

    0.99 € Ajouter au panier

    0.99 € Ajouter au panier

  3. 3Miroir
    Elem - 5:16

    0.99 € Ajouter au panier

    0.99 € Ajouter au panier

  4. 4Emma (Goldman)
    Elem - 5:08

    0.99 € Ajouter au panier

    0.99 € Ajouter au panier

  5. 5Unconventional Roots
    Elem - 5:08

    0.99 € Ajouter au panier

    0.99 € Ajouter au panier

  6. 6Godere Operaio (Practice)
    Elem - 5:21

    0.99 € Ajouter au panier

    0.99 € Ajouter au panier

  7. 7Webern in Bombay
    Elem - 5:07

    0.99 € Ajouter au panier

    0.99 € Ajouter au panier

  8. 8Look Back in Anger
    Elem - 4:15

    0.99 € Ajouter au panier

    0.99 € Ajouter au panier

  9. 9Godere Operaio (Theory)
    Elem - 5:06

    0.99 € Ajouter au panier

    0.99 € Ajouter au panier

Crédits

Ecrit par

ELEM
sauf la piste 1 par Public Image Limited

Enregistrement et mixage

ELEM

Mastering

Danilo Vigorito

Musiciens

Electronics : Marco Messina
Electronics, Bass : Fabrizio Elvetico
Visuals : Loredana Antonelli

Musiciens supplémentaires

Marcello Giannini : electric guitar on Look Back in Anger
Michelangelo Dalisi : voice on Religion
Mimmo Fusco : electric guitar on Godere Operaio (Practice)
Pietro Santangelo : tenor sax on Die for Oil
Slavina : voice on Godere Operaio (Theory)
Vincenzo Lamagna : electric bass on Emma (Goldman)

Design pochette

Luca Serafino, Loredana Antonelli

Photographe

Sabrina Cirillo

Notes

Après le 45 tours éponyme sorti en 2015 chez Elastica Records, Godere Operaio est le nouveau disque de ELEM contenant 9 titres, et produit par Mahana Bay Label basé à Lyon et Tahiti.
En 1977, Gandalf il Viola – représentant les « indiens métropolitains », l’aile libertaire et créative du mouvement de protestation italien de la seconde moitié des années soixante-dix, tint une conférence célèbre au cours de laquelle il employa l’expression « Godere Operaio » ( le plaisir aux ouvriers), jouant par provocation avec « potere Operaio » (le pouvoir aux ouvriers), un groupe historique italien de gauche extra-parlementaire.

L’expression a donné son nom à un titre d’Elem, dans lequel des extraits de la conférence sont utilisés, ainsi qu’à l’album tout entier où l’on entend de puissantes voix politiques, comme celles d’Emma Goldman et Jello Biafra. De plus, par rapport au premier disque, celui-ci s’est enrichi de l’apport d’autres musiciens et de leurs instruments acoustiques et électriques.

ELEM poursuit ses recherches audio/vidéo en intégrant de nouveaux langages et de nouvelles technologies multimédia, entremêlant électronique, improvisation et fragments de souvenirs historiques avant-gardistes.